France. LGBTphobie : forte hausse des cas en 2023

Par Komitid avec l'AFP en date du 21 mai 2024 à 09h46


photo Pereslavtseva Katerina / Shutterstock publiée avec l'article

Guet-apens, attaques en ligne, montée de la transphobie : la hausse de 13% des infractions anti-LGBT+ enregistrées par la police et la gendarmerie en 2023 confirme, aux yeux des associations, un climat « extrêmement préoccupant » en France.

Les injures et la diffamation représentent un tiers des crimes et délits anti-LGBT+ enregistrés en 2023. Les atteintes aux personnes 19 %, tout comme les menaces (19 %). Le harcèlement (5 %) est plus rare ; les atteintes à caractère sexuel également, même si elles progressent (8 % du total, contre 2 % en 2022).

Plus de 70 % des victimes sont des hommes, selon le ministère, un fait également souligné par SOS Homophobie, qui dénonce en particulier le phénomène croissant des guet-apens tendus notamment via des applications de rencontre.

Selon le ministère, les mis en cause dans ces crimes et délits sont à 82 % des hommes. Près de la moitié (49 %) ont moins de 30 ans ; 31 % ont même moins de 19 ans.

« On a dépassé le stade de l’inquiétude », déclare à l’AFP Maxime Haes, porte-parole d’une autre association, Stop Homophobie.

(...) Les actes anti-LGBT+ s’inscrivent, estime M. Haes, dans un contexte de « hausse drastique des discours LGBTphobes, en particulier transphobes », qui sont « à mettre en corrélation avec la montée de l’extrême droite et des extrémismes religieux ».

Lire le texte intégral sur komitid.fr.

 


    Répondre Corriger
Répondre     ou Corriger votre message

Remarque
Si la date ou l'heure de la publication est plus ancienne que celle indiquée dans l'index,
vous pouvez actualiser la page en cliquant ICI.

© Algi [Accueil]