Analyse éclairante sur la protection du mariage pour tous aux États-Unis

Envoyé par Rob Salerno dans Xtra en date du 21 novembre 2022 à 20h18 en réponse à USA, un texte protégeant le mariage homosexuel passe une étape clé au Sénat (reçu de AFP et divers médias / via ALGI le 21 novembre 2022 à 10h56).

Getty Images; Elham Numan/Xtra, Publié sur xtramagazine.com

After Wednesday’s vote, Democratic Senator Tammy Baldwin (Wisconsin), one of the lead negotiators on the bipartisan amendments to the RFMA tweeted that the vote was a victory for equality.

“Today, the Senate made it clear that we stand with the American people by voting to move forward with the #RespectForMarriageAct. This is a HUGE win and we are one step closer to ensuring same-sex and interracial couples have the same rights & freedoms as everyone else!” she said.

The RFMA vote is the culmination of a decade-long campaign to repeal the 1996 Defense of Marriage Act (DOMA), which barred the federal government from recognizing same-sex marriages and allowed state governments to ignore same-sex marriages performed in other states. Much of the law was declared unconstitutional and unenforceable in two Supreme Court cases, the 2013 United States v. Windsor decision and the 2015 Obergefell v. Hodges decision.

En vertu de cette nouvelle loi, le gouvernement fédéral reconnaîtra tout mariage pour autant qu'il soit légal dans l'État où il a été célébré, et les gouvernements des États sont tenus de faire de même. La loi donne au ministère fédéral de la justice ainsi qu'aux particuliers le pouvoir de poursuivre les fonctionnaires des États qui refusent de reconnaître ces mariages.

Evan Wolfson, qui a fondé et dirigé l'organisation de lobbying Freedom to Marry (qui s'est dissoute en 2016), affirme que la loi donne une certitude juridique aux couples de même sexe.

"Elle rend obligatoire le fait que tout couple légalement marié (...) verra son mariage traité avec respect et égalité dans l'ensemble des États-Unis, où qu'il vive", dit-il. "Ce sera également un signal fort du Congrès à la Cour suprême pour qu'elle ne revienne pas sur la liberté de se marier. Non seulement une supermajorité du peuple américain soutient la liberté de se marier, mais un Congrès bipartisan envoie également ce message. Après s'être trompé en 1996, le Congrès a évolué et la Cour suprême ne devrait pas essayer de faire machine arrière."

Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

Lire l'article intégral (en anglais) sur xtramagazine.com


    Répondre Corriger
Répondre     ou Corriger votre message

Remarque
Si la date ou l'heure de la publication est plus ancienne que celle indiquée dans l'index,
vous pouvez actualiser la page en cliquant ICI.

© Algi [Accueil]