Europride à Belgrade : le défil`se tient malgré l'interdiction

Envoyé par Divers médias / via ALGI en date du 20 septembre 2022 à 11h26

Europride : à Belgrade, des milliers de militants LGBTQ+ défilent malgré l’interdiction.

Le Monde avec l'AFP. 2022-09-18

Marche de l’Europride, à Belgrade, le 17 septembre 2022. ANDREJ ISAKOVIC / AFP

Ils avaient prévenu qu’ils braveraient l’interdiction. Des milliers de membres de la communauté LGBTQ+ ont défilé, samedi 17 septembre, à Belgrade, sous haute protection policière, malgré l’annulation de la marche de l’Europride par les autorités.

Le défilé lui-même, censé être le point d’orgue de cet événement paneuropéen qui se déroule chaque année dans une ville différente, s’est déroulé sans incident notable. Mais, selon les médias locaux, des heurts ont opposé les policiers à des contre-manifestants.

(...) Le ministère serbe de l’intérieur avait interdit la marche mardi, invoquant des raisons de sécurité alors que des groupes d’extrême droite menaçaient d’organiser leurs propres manifestations.

Les manifestants ont néanmoins pu parcourir quelques centaines de mètres, sous la pluie, entre le Conseil constitutionnel et un parc proche, soit un trajet bien plus court que prévu. Le ministre de l’intérieur, Aleksandar Vulin, a assuré que l’interdiction avait été appliquée, et qu’il s’agissait de personnes « escortées vers un concert ».

(...) Le mariage entre personnes du même sexe n’est pas légal dans ce pays des Balkans de moins de 7 millions d’habitants, où l’homophobie est profondément enracinée malgré quelques progrès contre les discriminations. « Il s’agit de beaucoup plus qu’une gay pride. Nous nous battons pour l’avenir de ce pays », a résumé Luka Mazzanti Jovicevic, un manifestant serbe.

(...) L’interdiction de défiler avait semé la consternation parmi les ONG de défense des droits. C’est une « reddition honteuse, et la consécration implicite de l’intolérance et des menaces de violence illégale », selon Graeme Reid, directeur du programme des droits LGBTQ+ de Human Rights Watch.

(...) Les marches des fiertés de 2001 puis celle de 2010 avaient été ciblées par l’extrême droite et entachées de violences. Depuis 2014, la Pride se tient sans incident notable, mais sous forte protection policière.

Voir aussi lapresse.ca et fugues.com.

 

Des manifestants de l'Europride, à Belgrade (Serbie), le 17 septembre 2022. (ANDREJ ISAKOVIC / AFP).
Photo publiée avec l'article de France Info qui contient aussi des vidéos.


    Répondre Corriger
Répondre     ou Corriger votre message

Remarque
Si la date ou l'heure de la publication est plus ancienne que celle indiquée dans l'index,
vous pouvez actualiser la page en cliquant ICI.

© Algi [Accueil]